Comparaison des prix des modes de chauffage (2018)

1- Information

Les économies d’énergie sont importantes pour notre porte-monnaie, pour notre bien-être mais aussi pour notre planète, ce sont les petits efforts de chacun qui permettront d’éviter le dérèglement climatique avec toutes les conséquences (montée de la température, tempêtes, montée du niveau des mers…) que devront affronter les génération futures.

seraincourt-notre-village sera un promoteur de toutes les actions visant à réduire notre empreinte carbone.

2- Comparaison des prix des énergies selon le mode de chauffage (2018)

Le chauffage représente plus de la moitié de la consommation totale d’énergie des ménages, et constitue ainsi le pôle de dépenses le plus important. Pour connaître l’énergie la plus adaptée à votre logement et réaliser des économies plus importantes, la comparaison est essentielle.

Prix complet de différentes énergies (TTC)
Énergie Coût de l’installation* Prix de 100 kWh Entretien
Bois de 1000 à 20 000€ 5,59 € 60€
Gaz naturel

Raccordement GRDF : à partir de 400€
Installation intérieure : à partir de 10 000€ (chaudière, radiateurs, pose) certificat de conformité qualigaz: 152,29 €

6,49 € 100€
Fioul Installation intérieure : à partir de 10 000€ (chaudière, radiateurs, pose)
Achat de la citerne et raccordement : à partir de 5000€*
8,81 € 100€
Propane Installation intérieure : à partir de 10 000€ (chaudière, radiateurs, pose)
Certificat de conformité Qualigaz : 152,29 €
13,98 € 150€
Électricité A partir de 50€ par radiateur ; le prix peut être bien plus élevé selon la qualité et le type de radiateur souhaité. 17,93 € 0€

* Donnée indicative. Le prix d’une installation dépend notamment de la taille de l’habitation et du type de chaudière souhaité. De même pour l’entretien de la chaudière, le prix dépendra du professionnel qui le réalisera et de votre installation.

Le prix des énergies peut varier du simple au triple. Néanmoins, il y a d’autres facteurs à prendre en compte pour évaluer globalement le coût des différents modes de chauffage pour une maison ou un appartement.

3- Chauffage au bois : l’énergie la moins chère

Que l’on privilégie les bûches ou les granulés, le chauffage au bois est le moyen le plus économique de se chauffer.

               

Poêle à granulé marque « ökofen »                       Poêle à bois marque « hase »      

(à mettre à la cave attention à l’humidité             Esthétique garantie

risque de colmatage de l’alimentation)

Esthétique, agréable et particulièrement efficace pour chauffer une maison, il est même écologique puisque son bilan CO2 est négatif car les arbres captent plus de dioxyde de carbone qu’ils n’en rejettent lors de leur combustion.

Comptez 1 000€ à 20 000€ pour l’achat et la pose d’un poêle à bois (selon le modèle), qui nécessite aussi le plus souvent un conduit d’évacuation. De plus, le ramonage de la cheminée est à réaliser obligatoirement une fois par an, de préférence au printemps, après la période de chauffe.

4- Chauffage au gaz naturel : une énergie économique et pratique

Le chauffage au gaz naturel demeure le meilleur moyen de chauffage, mais cette solution n’est pas envisageable sur le bourg, Rueil et Dalibray. Gaillonnet et Nerenval étant sur le passage d’une ligne de gaz naturel ce moyen est envisageable (à confirmer).

5- Chauffage au fioul

Pour les propriétaires de maisons individuelles dans des communes non raccordées au réseau de gaz naturel, le choix le plus pérenne est le fioul (avec des brûleurs basse consommation, bas NOx et système de récupération par condensation des fumées). L’installation de la citerne coûte de 1 000€ à 7 000€ selon les cas, sans compter le raccordement aux chauffages de la maison qui dépendent d’un chauffagiste à l’autre. Pratique, la cuve de fioul peut être installée en intérieur ou en extérieur, enterrée ou hors du sol. Ce système de chauffage jouit d’une certaine autonomie, il faut simplement prévoir quand organiser un remplissage de la cuve, selon votre consommation.

Chaudière fioul Wiessmann (à condensation).

En outre, le prix avantageux de cette énergie assure un amortissement assez rapide, si on le compare au prix du kWh d’électricité qui est la principale alternative pour les personnes vivant à la campagne. L’entretien annuel pour le chauffage au fioul est obligatoire chaque année et le professionnel doit également analyser la combustion et les fumées. Enfin, un système de chauffage au fioul a une durée de vie moyenne supérieure à 20 ans ; il s’agit donc d’un investissement qui est rentabilisé à court comme à long terme.

Le fioul présente également l’avantage de ne pas dépendre d’un fournisseur en particulier. En effet, chaque client est libre de choisir son fournisseur à chaque livraison de fioul. Ce qui n’est pas le cas pour le propane. De fait, lors la location d’une citerne de propane, le contrat prévoit une exclusivité pour la livraison du propane. Il n’est donc pas possible de changer de fournisseur pendant la durée du contrat.

6- Chauffage au propane en citerne

Une citerne de gaz propane coûte entre 1 000€ et 3 000€, mais certains fournisseurs proposent aux particuliers de louer leur citerne. La cuve doit absolument être en extérieur, et peut être enterrée dans le sol ou être posée dans le jardin, à quelques mètres de toute habitation. Les règles de sécurité pour la citerne propane sont strictes et ne permettent pas à tout le monde de pouvoir installer une cuve.

Le plus souvent, cette mise à disposition de la citerne est inclue dans le prix du propane à la tonne. Parfois, le contrat de location de la cuve comprend l’entretien de celle-ci, ce qui est pratique pour le consommateur, pour un montant de 200€ minimum. Il ne comprend toutefois pas l’entretien de la chaudière, obligatoire une fois par an, et qui coûte en moyenne 70€. Le propane en citerne est par ailleurs plus écologique que le fioul.

7- Chauffage à l’électricité

L’électricité est le moyen le plus cher pour se chauffer en France, il est donc à choisir en dernier recours. 

Très autonome, aucun entretien particulier n’est à réaliser par un professionnel, même s’il est recommandé de les dépoussiérer une fois par an pour améliorer la diffusion de la chaleur. Son rendement de chaleur est néanmoins plus faible que les autres modes de chauffage mentionnés précédemment.

8- Quelle énergie choisir pour le chauffage ?

Quelle est l’énergie adaptée pour chauffer mon logement ?
Zone Type de logement Solution énergétique
Rurale* Appartement <40m2 Installation électrique
Maison <50m2 Bois + citerne propane
Appartement <80m2 Installation électrique
Maison <100m2 Bois + fioul
Maison >100m2 Fioul ou propane

9- Petit logement : privilégier l’électricité

Pour chauffer un logement de petite taille, jusqu’à 30m2, et l’alimenter en eau chaude, il est recommandé d’utiliser une installation électrique.

Pour un logement tout électrique, les consommations sont comprises entre 5000 kWh par an (logement de 30m2) et 10 000 kWh par an (avec 70m2).

Par ailleurs, pour les logements en tout électrique, il est vivement conseillé de choisir l’option de tarification Heures Pleines (HP) et Heures Creuses (HC). En utilisant ses gros appareils ménagers et en faisant fonctionner son ballon d’eau chaude durant les heures creuses, le consommateur peut faire diminuer sa facture d’électricité.

10- Maison non raccordable au gaz naturel : privilégier le bois et le fioul

Le fioul pour les grands logements, ou le gaz propane pour les logements plus modestes, sont plus adaptés pour les logements non raccordés au réseau de gaz naturel et dont les occupants souhaitent bénéficier des avantages et du confort de l’utilisation du gaz.

11- Comparer les prix de l’énergie pour réaliser des économies

Gaz propane : bien comparer les prix de la tonne avant de s’engager

Si les prix affichés par les fournisseurs de gaz propane font de cette énergie la plus chère après l’électricité, dans la réalité, le consommateur peut négocier les tarifs et obtenir des prix intéressants. En effet, les prix affichés par les propaniers ne tiennent pas compte des éventuelles remises sur le prix du gaz accordées lors de la souscription d’une offre.

12- Comparaison des émissions CO2 selon la source d’énergie

Emissions CO2 des différentes sources d’énergie (ensemble chaîne de valeur)
Energie CO2 émis par tonne consommée
Charbon 384
Fioul domestique/ gazole 300
GPL propane et butane 274
Gaz naturel 231
Electricité (France) 60
Bois 13

Les émissions de CO2 propane et butane sont donc assez nettement inférieures à celles du charbon et du fioul.

Toutefois, les distributeurs gaz omettent trop souvent de préciser que les gaz de pétrole liquéfiés (propane et butane) émettent tout de même significativement plus de CO2 que le gaz naturel. L’électricité, essentiellement produite en France à partir de centrales nucléaires, est une solution émettant très peu de CO2.